l/loc/logo_locationsdelhubert.jpgHistorique

 
 

Maison en Ardèche
 commune de Rosières


1979
1979 Balbiac
 
 1996
maison Balbiac
 

Bref historique:

Cette vieille bâtisse en pierres sèches est un bien de famille depuis 1977, d'où son nom de "Maison Barraux".
Mon père amoureux des vielles pierres a eu le coup de coeur pour ce mazet en pleine nature  qui servait au vigneron pour entreposer son matériel mais aussi aux bêtes en cas d'orage, on la nomait "La grange".
Le maset était au XIXe siècle l’ "auxiliaire "indispensable du travail agricole. Le vigneron passait des centaines d'heures à travailler pour obtenir sa récolte.
L'aménagement intérieur se résume à des niches murales et assez souvent à une cheminée dans un angle, un râtelier pour le foin de la jument ou de l’âne, parfois un évier (dit « pile ») Quelques ouvertures rectangulaires très étroites, des fenestrons pour laisser rentrer la lumière "et peut-être aussi pour observer les grives". 


Depuis le 15ème siècle, il y a des cultures en terrasse, de la vigne, cela empêche la terre de s'effondrer.  Ces terrasses viticoles sont aussi nommées faïsse (= bancel = bancaou)  dans les Cévennes, terrasses misent en culture. Elles sont réalisées en pierres sèches permettant de garder l'eau. Initialement elles ont été construites sur des versants boisés en travaillant de bas en haut. Après construction des murs, la terre a été étalée.
Le vignoble en terrasse est typique de la viticulture cévenole. Il s'étend sur les contreforts des Cévennes sur des terrains gréseux du trias.
Les terrasses encore appelées "faïsses" constituent un ensemble architectural spécifique de la Cévennes d'Ardèche. Elles produisent des vins de qualité et font parties des caractéristiques cévénols. Pour passer d'un terassier à l'autre on utilise de charmants escaliers en pierres.
Hélas, la culture n'est plus d'actualité sur la propriété, et ceci déjà bien avant l'acquisition.


Sur certaines terres, il y a avait des cabanes de vignes, abri temporaire, remise à outil, caractérisée par un aménagement destiné à récupérer l'eau de pluie. La cabane était  recouverte de tuiles canals, ce qui permettait l'écoulement de l'eau dans une citerne accolée à la bâtisse. Quand le terrain était éloigné de la rivière cette solution était très pratique. Pour la culture de la vigne, l’eau sert à faire la bouillie bordelaise pour le sulfatage, vous verrez dans la propriété "des sortes de puits".

Ici le terrain de 9000 m² était en accols où se cultivaient la vigne. On pouvait y voir des mûriers qui servaient pour alimenter les vers à soie.  Des abricotiers, des cerisiers des oliviers et des châtaigniers avaient également leur place.

Au XVII ème siècle on trouve les Mas Ardéchois, maisons situées en campagne avec bergerie.
Sur un terrain  accidenté, les chèvres sont présentes pour aider à l'entretient. De plus  elles donnent un excellent lait.  
Au grenier se trouvait la magnanerie, lieu où on élevait le ver à soie. Ces maisons avaient une cave.
Elles étaient situées près de ruisseaux où il y avait un bassin naturel.
En contrebas, la source permettait d'avoir un lavoir pour l'entretien du linge.( Il est encore visible actuellement). Imaginez le courage de ces femmes qui venaient du hameau à pieds pour lessiver à "la fontaine"!
 L'église n'était jamais très loin, et les propriétaires pouvaient se rendre facilement au hameau le plus proche.


Afin de garder cette belle bâtisse en souvenir de mon père et pour son amour des belles choses, je loue pour m'aider à financer ce beau patrimoine. 
Si ce lieu de séjour, reculé, vous tente pour vos vacances en Ardèche méridionale, cette maison se trouve dans un petit coin, très charmant, en retrait, pour venir en villégiature.
Mon souhait étant que les locataires se sentent chez eux. Je voudrais que ce soit une sorte de maison familiale ou chacun ressente le bien être. Pour aboutir à cela il faut que tous prennent soin des lieux pour qu'ils puissent accueillir les occupant suivant. Alors s'il vous plaît si vous souhaitez louer, merci de tenir la maison propre et le reste de la propriété dont la piscine, merci de votre solidarité en la surveillant durant mon abscence. Je vous suis reconnaissante de votre compréhension.
La réussite de la conservation de ce patrimoine, c'est la force, la simplicité, l'engagement du respect.



Je remercie les lecteurs de cette page, les locataires qui sont déjà venus, les personnes qui m'ont fournis des renseignements historiques, mon père et les futurs vacanciers qui préserveront cette propriété.

 





Créé avec Créer un site
Créer un site